Lu - Ve : 07:15 à 12h30 et de 13h30 à 17h

La maison à ossature bois en 11 questions

 

1. Une maison en bois peut-elle pourrir ?

Dans nos montagnes, des maisons en bois vieilles de plusieurs centaines d’années témoignent de la longévité du matériau de construction naturel qu’est le bois. La plus ancienne maison en bois de Suisse date du 12e siècle. La plus importante des mesures à prendre concernant la durée de vie pratiquement illimitée des constructions en bois est une réalisation effectuée dans les règles de l’art. Avec le système de construction bois actuel, les éléments utilisés sont secs dès le début des travaux.

Si vous choisissez le bois non seulement pour la construction mais aussi pour la façade, il est important que les façades soient ventilées pour que le bois puisse à nouveau libérer l’humidité absorbée.

2. Les maisons en bois sont-elles suffisamment protégées contre les incendies ?

La protection contre l’incendie est chronométrée. D’après l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI), une structure porteuse doit pouvoir, selon les exigences, résister au feu durant 30, 60 ou même 90 minutes. Le bois permet cela.

En effet, le bois résiste fort bien au feu car il se consume lentement et régulièrement à un rythme prévisible. Sa résistance et sa stabilité sont assurées longtemps en cas d’incendie.
Quel que soit le type de construction, qu’il s’agisse de construction en bois ou de construction massive, la fumée toxique due à l’aménagement intérieur représente généralement le plus grand problème lors d’un incendie (câbles, matières synthétiques et textiles de tous genres).

3. Les maisons en bois protègent-elles suffisamment du bruit ?

La qualité de vie dépend en partie de l’insonorisation. Les constructions en bois répondent aux exigences élevées en matière d’isolation phonique liées à la norme SIA 181.

4. Les maisons en bois résistent-elles aux tremblements de terre ?

Les bâtiments de plusieurs étages représentent déjà une grosse charge pour eux-mêmes. A cela s’ajoutent le poids utile, la neige, le vent et les tremblements de terre, précisément. La ductilité du bois, comme matériau de construction, associée aux éléments de raccordement (acier), est d’un grand intérêt. Des mesures sont définies avec des ingénieurs bois et des ingénieurs du génie civil pour chaque type de projet, qu’il s’agisse d’un système de construction bois ou d’une construction en dur

5. Le bois vit. Peut-il alors y avoir des fissures dans les murs ?

Non. Les joints entre les plafonds et les murs présentent généralement un interstice d’environ un millimètre. Ces joints, dits d’ombre, permettent d’éviter les fissures.

6. Les insectes et rongeurs ne sont-ils pas un gros problème dans la construction bois ?

Le respect des règles de construction permet de se protéger des insectes : choix et origine des bois certifiés, traitements et assemblages de qualité. Des grilles anti rongeurs sont installées en bas du bardage.

7. D’où vient le bois utilisé dans la construction ?

Le bois vient souvent d’Allemagne. Mais l’utilisons du bois local est grandement recommandé même s’il peut amener à une légère plus-value. Cela garanti un impact écologique plus faible. Construire en bois local permet de réduire le transport et créer des emplois.

8. Combien de temps prend la réalisation d’une construction bois ?

La préfabrication de la construction à ossature bois permet de diminuer le temps de réalisation. A partir du moment où les fondations sont faites, il faut compter une à deux semaines pour mettre une maison hors d’eau et hors d’air.

9. A quels changements dois-je m’attendre avec les façades en bois ?

Les façades en bois non traité changent au fil du temps et deviennent grises sous l’effet des conditions météorologiques. Elles peuvent être traitées de diverses manières, par exemple avec un vernis, de la peinture etc.

Après 6 ans, les façades sont toujours homogènes

D’autres matériaux peuvent être aussi utilisés à la place du bois pour habiller la façade d’un bâtiment en bois : plaques Eternit, plaques de verre ou panneaux d’aggloméré. Une autre possibilité est l’enduit des murs, comme un bâtiment solide avec une isolation extérieure.

L’avantage d’une façade en bois naturel est qu’elle ne nécessite pratiquement pas d’entretien. Tous les autres types de façades, qu’il s’agisse de bois traité, d’une isolation extérieure avec crépi, de plaques Eternit ou de panneaux de verre, doivent subir un nouveau traitement tous les cinq à dix ans.

10. Les maisons en bois ont-elles une longue durée de vie ?

Les maisons en bois sont très solides. Elles font même partie des constructions les plus résistantes.

Les exemples suivants le prouvent :

  • Structures porteuses en bois de tombes égyptiennes vieilles de plus de 3500 ans.
  • Maisons médiévales à colombages de villes suisses avec des structures en bois intactes.
  • Maisons vénitiennes construites il y a environ 800 ans.
  • La plus vieille maison en bois d’Europe, la maison Nideröst à Schwyz, construite en 1176.
  • Vieux chalets des Alpes suisses.

11. Bois et CO2 ?

Le bois est la seule matière première de la construction qui est renouvelable, recyclable et qui permet de diminuer la production de Co2. Utiliser le bois dans la construction permet de fixer le CO2 durant toute la durée de vie du bâtiment. Pour : 1 m3 de bois utilisé, c’est 1 tonne de CO2 stocké.